La mérule est un véritable cauchemar pour les propriétaires comme pour les locataires. Se nourrissant de cellulose, de calcium et de fer, ce champignon lignivore détruit rapidement le bois. Le danger est si grave qu’il peut nuire à toute la fondation d’une bâtisse. C’est une fausse idée de croire que ce champignon destructeur s’attaque uniquement aux logements mal entretenus.

Si vous en avez chez vous, sachez que son apparition peut être causée par plusieurs facteurs qui se combinent. Il devient ainsi assez difficile d’avoir une idée précise sur la cause principale de son développement chez vous. Avec cet article, vous pouvez y voir plus clair afin de prendre les précautions et les mesures nécessaires.

L’humidité

Le champignon adore l’humidité. C’est pourquoi l’apparition la mérule s’observe souvent aux endroits humides. Le champignon synthétise facilement le polymère complexe appelé « lignine » grâce à cette humidité.  La lignine détruit la cellulose du bois. Plus y a de l’humidité, plus la propagation de la mérule est rapide :

  • Humidité à 20% : la mérule commence à prendre racine sur le bois.
  • Humidité à 35% : on remarque un développement rapide du champignon.
  • Humidité supérieure à 40% : la vitesse de propagation reste modérée.

Il est donc conseillé de consulter immédiatement un spécialiste dès que vous remarquez des zones particulièrement humides dans votre logement. Si vous vous précipitez à faire votre traitement anti-mérule sans l’avis d’un professionnel, il risque de revenir…

Le problème de température

La plupart des champignons sont cultivés dans des endroits chauds. La température constitue alors une autre cause paramètre de l’apparition de la mérule chez vous. Au même titre que l’humidité, il favorise le développement de la mérule.

Si la température dépasse les 20 C chez vous, il a un grand risque de voir la mérule y apparaitre. Si la température est plus basse, le champignon ne pourra pas pousser ou aura du mal à végéter. La prolifération est la plus rapide dans un environnement dont la température est située entre 20 C et 26 °C Plus chaud, la prolifération du champignon s’arrête.

Un logement mal aéré

La ventilation de la maison est souvent négligée en hiver. Ce qui entraîne une certaine accumulation de chaleur. Cette augmentation de la chaleur, comme nous l’avez vu précédemment, est une condition favorable au développement de la mérule. Le taux d’humidité augmente également lorsqu’il fait chaud dans une pièce. Avec les deux paramètres combinés, le champignon se développe à une vitesse maximum. Pour éviter ce fléau, il est recommandé de toujours s’assurer que chaque pièce du logement est bien aérée, quelle que soit la saison. Une révision du système de renouvellement d’air est nécessaire.

La présence de vapeurs d’ammoniaque

La présence de vapeurs d’ammoniaque est un facteur qui accentue la vitesse de propagation de la mérule. Si la mérule est déjà apparu chez vous et que vous avez en plus décapé du bois avec de l’eau de javel récemment, il est fort probable que la surface attaquée par le champignon grossisse rapidement. Le développement du germe est accéléré lorsqu’il entre en contact avec les émanations de tel produit.

Un logement voisin contaminé par la mérule

La mérule peut être transféré d’une maison à une autre. Elle peut facilement faire le voyage jusqu’à chez vous et puis se développer facilement lorsque les conditions sont réunies. Il est alors essentiel de se renseigner de temps en temps sur la situation chez vos voisins afin d’éviter la contamination de votre logement.

Comment se débarrasser de la mérule ?

La mérule peut être éliminé par une méthode à la fois simple et délicate. Cela consiste à brûler les parties contaminées au chalumeau. Cela stérilise la zone infectée. Il faut ensuite appliquer du fongicide sur toute la partie. Pour s’assurer que l’opération se fasse bien, il est recommandé de faire appel à une entreprise spécialisée en matière de traitement anti-mérule.